livre-ouvert-scintillant2

Conte curionomique de l’Avent !

Cet hiver et pour préparer Noël, nous avons imaginé un conte curionomique. Nous le distillons tous les jours sur nos pages Facebook et Instagram pour agrémenter l’avent d’une lecture attentive et amusée .

Avertissement : cette histoire légère porte haut et fort notre concept et nos valeurs. Si vous n’êtes pas sensibles à l’émerveillement pour les choses simples, à la curiosité pour les savoir-faire et pour les autres, à la responsabilité dans une économie locale, alors peut-être le deviendrez-vous…

[-24]
Il était une fois dans un pays plus très froid et pas très lointain, un peuple qui préparait avec entrain une grande fête qu’il nommait « Noël ». Ce moment particulier mettait à l’honneur la magie de cette belle période de fin d’année, cousue d’amour et d’amitié. Les familles se rassemblaient et tout le monde respirait la joie, faisait des batailles de boules de neige et se demandait quels cadeaux il trouverait sous le sapin.

[-23]
Dans l’effervescence globale, le jeune lutin Nutil au service du Père Noël, fit une pause dans son travail incessant. Il était de nature joyeuse et insouciante mais aujourd’hui, dans l’atelier encombré de cadeaux en fabrication, il était peiné de voir tous ses amis lutins œuvrer sans relâche. Il aurait préféré que tous soient à la fête, mais les cadeaux devaient absolument être finis en temps et en heure pour assouvir les besoins matériels des sujets du royaume.

[-22]
En plus des classiques cadeaux de Noël, ils avaient cette année tous dû courir pour répondre aux attentes suite au « Vendredi Noir », cette journée étrange décrétée fête de la consommation par le puissant roi du pays, Termak. Ce dernier était très exigeant et ne tolérait aucun retard dans la livraison des paquets. Nutil était désolé que son métier soit devenu aussi difficile et dénué de sens.

[-21]
Nutil respira longuement, regarda une dernière fois l’atelier du père Noël, retira son tablier et se faufila vers la sortie. Il avait besoin de retrouver l’émerveillement de Noël. Il se disait : « Un lutin fabrique du bonheur, pas seulement des objets ! » Il courait dans la neige et souriait à nouveau dans l’air froid de l’hiver. Il lui fallait une idée : « Je peux offrir des cadeaux de Noël qui remplissent les esprits sans encombrer les maisons. Des moments heureux, des souvenirs ! »

[-20]
Nutil était arrivé chez lui, tout essoufflé mais ravi. Tout doucement, les choses se mettaient en place dans son esprit. Il alluma un bon feu de bois et prit crayons et feuilles de papier. A la lueur de la bougie, plein d’espoir, il gribouilla en laissant l’enthousiasme s’emparer de lui. Lorsqu’il releva la tête pour regarder son travail, il le vit : « Le C de Curionomie ! L’art de s’émerveiller : des escapades en ville pour surprendre chacun à côté de chez lui ! »

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *