Cerveau artiste

Les méandres du cerveau ne peuvent qu’émerveiller…

Petit retour sur la formation Les pouvoirs du Cerveau que Laure a eu la chance de suivre en Novembre dernier à Belfort avec le CJD.

Le formateur, Jean Olivot, a su pendant deux jours dévoiler bien des mystères qui gravitent dans notre boite crânienne. Et parce que les enseignements étaient nombreux, nous vous proposons de vous en restituer quelques uns, sans trop de formalisme. Nous n’avons ici pas la prétention d’être exhaustif, ni scientifique. Nous avons juste envie de partager avec vous des sources de réflexion.

Voici, pèle-mêle, 10 apprentissages sur le cerveau et nos comportements (d’humains… et d’animaux)

  1. Quelques bases : le cerveau reptilien (1) régit l’instinct et met le feu au poudre lorsque le danger pointe le bout de son nez. Il fonctionne nuit et jour. Le cerveau limbique (2) règne sur les émotions, la mémoire immédiate et est en mesure d’apporter une première réponse au stress. Les deux forment le petit cerveau.  Le cortex (3), notre grand cerveau, est le petit noble de la famille. La conscience, l’intelligence, c’est lui. La créativité aussi.  Dans nos comportements de tous les jours, (3) influe sur (2)  qui influe sur (1). Il s’avère même que (3) ait aussi voulu dompter (2)+(1). Que pensez du jeûne qui vient contre carrer nos instincts ? Oui, il y a des milliers d’autres exemples, je vous laisserai méditer.
  2. L’inconscient se situe et se constitue à tous les niveaux jusqu’au plus petit : le niveau personnel (individu), familial (épigénétique), ethnique (culture), collectif (environnement), biologique (cellules), moléculaire, quantique… flow quand tu nous tiens… Autant dire que nous ne maîtrisons pas tout.
  3. Nous avons les réponses en nous : C’est la maïeutique. Une interrogation permettant d’amener un interlocuteur à prendre conscience de ce qu’il sait implicitement, à l’exprimer et à le juger.
  4. Équation de la réalité : IMAGE DE SOI + CONSCIENCE = NOTRE RÉALITÉ, tout en sachant bien que « Nous ne sommes que l’histoire que l’on a avec les autres. » La souffrance et la dépression viennent de l’interprétation de notre réalité. Nos états internes en découlent : angoisse existentielle, neutralité affective, plaisir, joie et bonheur, expérience optimale. L’Expérience optimale (EPO) se caractérise par le fait de donner un sens à sa vie. A bon entendeur…
  5. Quels travers suivons nous tous lorsque nous allons faire nos courses et comment le cerveau influence nos achats ? Plusieurs comportements sont induits par nos cerveaux. D’abord c’est le grand cerveau (3) qui parle : A. j’achète parce que c’est sur ma liste. > Puis c’est le petit cerveau qui prend la main : B. J’achète par mimétisme et faiblesse (en voyant les autres personnes consommer dans le magasin). C. J’achète parce que mes sens sont éveillés (le poulet grillé dans la rôtisserie m’appelle). D. J’achète dans l’euphorie (c’est Noël, tout est merveilleux !). E. J’achète compulsivement (pour attirer l’attention)… Question subsidiaire, faut-il de l’intelligence pour consommer ?
  6. La synchronicité : Je visualise mon objectif et je me mets naturellement dans les conditions pour que cet objectif se réalise. Au contraire, si je me projette dans une situation douloureuse, ma condition se détériorera peut-être. A ce sujet : « Qui craint de souffrir souffre déjà de ce qu’il craint ». Une autre chose, l’utilisation des phrases affirmatives permettra de faire bien plus. Quelle est la probabilité qu’un enfant qui a rempli son verre à ras bord renverse quand vous lui dites : 1. Ne renverse pas ! ou 2. Regarde bien où tu marches et fais bien attention ! (Je ne vous rappelle pas que globalement, en France, nous sommes les champions du négatif…)
  7. Les neurones miroirs du subconscient : les liens se créent lorsque nos neurones miroirs s’activent. C’est l’empathie. Pour persuader l’autre du lien fort que vous entretenez, adoptez sa posture. Une technique subversive de commercialisation ? Pas seulement heureusement !
  8. Pourquoi le temps semble passer plus vite lorsqu’on vieillit ? Ce n’est pas une question de référence mais une question d’atrophie du petit cerveau qui nous laisse penser que le temps s’accélère… Et pour rebondir sur l’âge : « Ne plus apprendre c’est condamner son cerveau à vieillir. »
  9. Quelques citations lues et relues mais qui ont ce mérite de faire encore réfléchir et avancer : COMMUNICATION « Ton corps parle si fort que je n’entends pas ce que tu dis » ENGAGEMENT  « Une marche de 1000 pas commence par un premier pas »  ECHEC « Tout échec porte en lui le germe de la réussite. » ACCOMPLISSEMENT  « Il a réussit parce qu’il ne savait pas que c’était impossible. »
  10. Adopter la « Pré-frontale attitude » : changer ce que vous pouvez changer, accepter ce que vous ne pourrez pas changer !

En espérant que votre instinct curieux sera piqué au vif !

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *